1. Home
  2. Nouvelles
  3. Qualité de l’air : François Legault n’exclut pas de fermer la Fonderie Horne
Qualité de l’air : François Legault n’exclut pas de fermer la Fonderie Horne

Qualité de l’air : François Legault n’exclut pas de fermer la Fonderie Horne

0

Une déclaration qui arrive comme un coup de masse. Le premier ministre qui n’exclut pas de fermer la Fonderie Horne.

C’est ce qu’il a déclaré lors d’une conférence de presse visant à annoncer la candidature de Pascale Déry, dans Repentigny.

François Legault croit également que la CAQ peut offrir une aide financière à la Fonderie Horne pour qu’elle suivre les normes gouvernementales en matière d’émission d’arsenic. 

Le premier ministre a également indiqué que des discussions sont en cours avec la Fonderie.

Pour sa part, les membres du Comité Arrêt des Rejets et Émissions Toxiques de Rouyn-Noranda, qui portent le dossier à bout de bras depuis 2018, se disent satisfaits des derniers dénouements. 

La responsable des communications du Comité ARET, Nicole Desgagnés, espère de tout cœur que le directeur national de la santé publique, de passage à Rouyn-Noranda, fasse une recommandation claire au ministère de l’Environnement. Pour faire descendre la norme permise d’arsenic et de métaux lourds de 100 à 3 nanogrammes par mètres cubes.

Récemment, 54 médecins de la région ont signé et envoyé une lettre au premier ministre, pour réclamer d’abaisser la norme d’arsenic à la norme provinciale.

Une position appuyée par le Collège des médecins du Québec. 

Pour sa part, le président de l’Ordre des chimistes du Québec, Michel Alsayegh, exige plus de transparence de la part de Glencore, ainsi que du gouvernement. 

Glencore a répondu par courriel à la déclaration du premier ministre, l’entreprise indique que ce n’est pas dans sa volonté de fermer ses portes, alors que la Fonderie Horne est engagée dans un processus de transformation majeure. 

Loading the player...
Loading the player...