1. Home
  2. Nouvelles
  3. Fonderie Horne : Québec donne le feu vert pour une consultation publique
Fonderie Horne : Québec donne le feu vert pour une consultation publique

Fonderie Horne : Québec donne le feu vert pour une consultation publique

0

Le gouvernement de François Legault a fait savoir, hier, que les citoyens allaient être consultés pour le nouveau permis de la Fonderie Horne.

Alors que le renouvellement de l’autorisation ministérielle de l’entreprise devait, à la base, seulement faire l’objet d’une consultation entre la Ville de Rouyn-Noranda, le ministère de la Santé et des Services sociaux et Glencore.

La forme que prendra la consultation publique n’est pas encore déterminée et sera dévoilée prochainement, nous dit l’attachée de presse.

D’ailleurs, hier, on a appris que Glencore avait proposé une cible de 60 nanogrammes par mètre cube d’arsenic dans l’air, une proposition qui date de la demande de renouvellement de l’autorisation ministérielle de la Fonderie Horne, effectuée en février 2022.

Un plafond qui représente 20 fois la norme québécoise, qui est de trois nanogrammes par mètre cube.

Le gouvernement du Québec a jugé ce chiffre trop élevé et a exigé à la Fonderie de retourner à la table à dessin en mai dernier.

Pour le médecin urgentologue, le docteur Frédéric Bonin, cette suggestion n’est pas une base acceptable sur laquelle les parties prenantes peuvent commencer à travailler pour améliorer la qualité de l’air à Rouyn-Noranda.

Le Comité ARET, de son côté, trouve que ça témoigne de la déconnexion entre l’entreprise et les citoyens.

La co-porte-parole, Mireille Vincelette, est catégorique : 60 nanogrammes, c’est clairement insuffisant.

Loading the player...
Loading the player...