1. Home
  2. Faits
  3. divers
  4. DIMINUTION IMPORTANTE DE SERVICES EN SANTÉ CET ÉTÉ EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

DIMINUTION IMPORTANTE DE SERVICES EN SANTÉ CET ÉTÉ EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

0

La période estivale sera difficile en termes de main-d’œuvre. RNC Média a appris que la fermeture de l’urgence de nuit de Témiscaming-Kipawa sera prolongée jusqu’en septembre, alors que l’annonce initiale devrait prendre fin le 22 juin.

Dans une correspondance destinée aux gestionnaires, employés et médecins du réseau de santé régional, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue a fait connaître son plan de contingence.

Il y est indiqué que le nombre d’infirmières en poste actuellement est de 700 alors que le nombre requis est de 1000. Dans cette note, on peut aussi lire que : « les besoins sont tout aussi importants pour d’autres titres d’emploi, affectant tous les services de l’organisation. Et les données démontrent que la courbe démographique présente des projections où il y aura davantage de départs de main-d’œuvre au courant des prochaines années que d’embauches. »

Le CISSS indique que malgré plusieurs actions dont des cohortes de formation intensives ou accélérées et le recrutement à l’international, la direction ne parvient pas à combler les besoins dans l’immédiat.

Parmi les mesures qui doivent être annoncées à la population le 16 juin lors du point de presse du CISSS, la fermeture de l’urgence de nuit à Témiscaming-Kipawa sera prolongée jusqu’au 12 septembre alors qu’il y aura une diminution importante des services de soutien à domicile pour Témiscaming-Kipawa du 11 juillet au 9 août.

Dans la Vallée-de-l’Or, il y aura 6 lits en moins à l’Unité de réadaptation actives de l’Hôpital en santé mentale de Malartic du 3 juin au 4 septembre en plus d’une réduction du service d’inhalothérapie.

Pour ce qui est la MRC d’Abitibi, le CISSS prévoit 6 lits en moins à l’unité d’hospitalisation de médecine et de chirurgie à l’hôpital d’Amos du 24 juin au 1er septembre, une rupture occasionnelle de 18h à 23h de la chirurgie d’un jour à Amos. Il faut ajouter aussi une diminution de lits aux services de réadaptation en installation.

En Abitibi-Ouest, du 22 juin au 4 septembre, l’URFI de Macamic comptera 6 lits en moins de même que 3 lits en moins pour l’UTRF. Aussi, pour la même période, il y aura 3 lits en moins donc seulement un de disponible aux soins palliatifs du CHSLD de Macamic. Selon les besoins, ce sera l’hôpital de La Sarre qui sera en charge.

À Rouyn-Noranda, il y aura fermeture de 13 lits aux services de réadaptation en installation du 22 juin au 4 septembre.

De manière générale, il y aura diminution des activités de soutien à domicile alors que la vaccination pour les 0-5 ans sera réalisée uniquement dans les CLSC des villes centres incluant Senneterre et Malartic.