1. Home
  2. Nouvelles
  3. Couverture ambulancière : Le Syndicat des paramédics dit non à l’horaire Coreflex
Couverture ambulancière : Le Syndicat des paramédics dit non à l’horaire Coreflex

Couverture ambulancière : Le Syndicat des paramédics dit non à l’horaire Coreflex

0

Avec l’investissement de Québec, le Témiscamingue, Ville-Marie, Senneterre et Malartic pourraient bénéficier d’horaire Coreflex, d’ici mars 2023.

Un horaire Coreflex, c’est huit heures en horaire à l’heure, huit heures en horaire de faction et huit heures de repos.

Sur cinq endroits déterminés au Québec, quatre dans la région devront se convertir à ce nouvel horaire.

Le président du conseil central CSN de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, Félix-Antoine Lafleur, dénonce cette mise en place, puisque, selon lui, cela ne va pas améliorer la couverture ambulancière régionale.

Le Syndicat craint que la mise en place des horaires Coreflex fasse fuir des paramédics.

Ils sont près de 120 membres dans la région et plusieurs ont exprimé leur envie de quitter la région si l’horaire Coreflex est adopté, mentionne le paramédic depuis 40 ans, Harold Lavoie.

Établir des horaires à l’heure permettrait de concilier travail-famille pour ce paramédic.

Chose que l’horaire Coreflex ne permet pas.

Le président du Syndicat interpelle Québec pour faire un effort financier afin d’améliorer la situation.

Les paramédics se disent prêts à se mobiliser pour se faire entendre par le gouvernement.

Selon le Syndicat, il est clair que c’est un non pour les horaires Coreflex.

Loading the player...
Loading the player...