1. Home
  2. Nouvelles
  3. Bilan DPJ : Augmentation des signalements dans la région
Bilan DPJ : Augmentation des signalements dans la région

Bilan DPJ : Augmentation des signalements dans la région

0

Dans la région, c’est près de 400 signalements de plus que l’an passé. C’est le même constat pour ce qui est de la province.

Il y a une augmentation de 14 % au Québec, soit plus de 134 000 signalements.

Par contre, on enregistre une baisse de 250 pour les signalements retenus pour évaluation, par rapport à l’année dernière.

Au Québec, la diminution est moindre que dans la région. 

Le directeur de la protection de la jeunesse de l’Abitibi-Témiscamingue, Donald Vallières, explique cette baisse par les efforts en continu des intervenants des services de première ligne qui travaillent avec les personnes qui reçoivent les signalements.

Dans la dernière année, 1 378 usagers de plus ont eu recours aux services de première ligne et 135 de plus ont reçu des services de santé mentale jeunesse.

D’ailleurs, la Direction de la protection de la jeunesse déploie un nouveau programme dans la MRC de la Vallée-de-l’Or.

Il s’agit du projet aire ouverte qui va permettre d’aider les jeunes de 12 à 25 ans, pour avoir une bonne transition vers la vie d’adulte, explique l’adjoint à la direction du programme jeunesse, Tommy Guillemette.

Cela vise une clientèle qui ne consulte pas nécessairement les services sociaux.

Il sera totalement déployé à l’automne, mais dans quelques jours, des services sur rendez-vous seront disponibles.

D’ailleurs, les premiers intervenants sont arrivés cette semaine.

Il y aura des éducateurs, des services infirmiers ou encore des sexologues. 

Pour le moment, le bureau principal est à Val-d’Or.

Mais il y aura aussi une offre de service à Senneterre et à Malartic, où dans d’autres secteurs, au besoin.

Le syndicat de l’APTS va également faire le point sur la situation des centres jeunesse dans la province.

Loading the player...
Loading the player...