1. Home
  2. Nouvelles
  3. Témiscaming-Kipawa : L’urgence fermée jusqu’en septembre
Témiscaming-Kipawa : L’urgence fermée jusqu’en septembre

Témiscaming-Kipawa : L’urgence fermée jusqu’en septembre

0

De nuit, c’est impossible d’être soigné à l’urgence de Témiscaming-Kipawa. 

Rupture de services entre 19 heures 30 et 7 heures, jusqu’en septembre.

Cinq infirmières tiennent à bout de bras l’urgence depuis des mois…

Le bureau principal de la PDG du CISSS-AT, Caroline Roy, est à Amos. La préfète de la MRC de Témiscamingue, Claire Bolduc, explique l’impact sur le terrain de la réforme Barrette. 

La situation est loin de s’améliorer selon le président régional de la FIQ-SISSAT, Jean-Sébastien Blais. 

Il ne voit pas comment le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue peut trouver de cinq à sept infirmières, uniquement pour l’urgence de Témiscaming-Kipawa. 

Comme si la situation ne pouvait pas être pire. Des agences ont choisi de quitter la région. 

Dès septembre, Anthony Gauthier va arrêter de travailler en Abitibi-Témiscamingue, lui qui travaille depuis quatre ans à Rouyn-Noranda. 

On lui demande, entre autres, de remplir une dizaine de formulaires et d’avoir des factures pour son appartement…

Le maire de Kipawa, Norman Young, n’est pas heureux de cette fermeture et promet de ne pas en rester là si rien n’est fait. 

Il lance un message clair au premier ministre, François Legault, à moins de 110 jours des élections provinciales. 

Loading the player...
Loading the player...