1. Home
  2. Nouvelles
  3. Rupture de services : Précisions du CISSS-AT sur le plan de contingence estival
Rupture de services : Précisions du CISSS-AT sur le plan de contingence estival

Rupture de services : Précisions du CISSS-AT sur le plan de contingence estival

0

Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue explique son choix pour assurer un étalement des soins de santé partout dans la région.

On rappelle les coupures qui sont en raison des départs en vacances des employés de la santé qui ont besoin de répit.

La PDG, Caroline Roy, mentionne vouloir éviter de regrouper des services ou de faire des transferts à Montréal.

Mais ce plan de contingence n’est pas coulé dans le béton.

Ce plan a été élaboré avec les 700 employés, sans compter les congés maladies ou autres.

Donc s’il manque une personne dans une équipe à risque, on n’est pas à l’abri de d’autres ruptures.

Pour l’instant, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue compte 700 employés, mais dans l’idéal, il en faudrait 1000 pour assurer tous les services.

D’ailleurs, il va avoir une campagne d’attractivité de la main-d’œuvre prochainement, au Témiscamingue, qui est la région la plus dépendante d’employés issus d’agences privées.

En ce qui concerne l’urgence de Témiscaming-Kipawa, la direction évalue la possibilité d’ajouter une ambulance sur un horaire à l’heure.

Malgré tout, le plan de contingence fait des vagues.

Le Syndicat de la CSN s’est mobilisé, aujourd’hui, devant l’hôpital de Ville-Marie.

Loading the player...
Loading the player...