1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Rejet de la proposition d’horaire pour l’urgence de Senneterre
Rejet de la proposition d’horaire pour l’urgence de Senneterre

Rejet de la proposition d’horaire pour l’urgence de Senneterre

0
0

Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue n’actualisera pas le projet d’horaire 24/7, malgré les récentes propositions du milieu pour éviter la fermeture de nuit.

C’est une décision qui passe particulièrement mal du côté du mouvement citoyen Urgence d’Agir.

C’est que selon la co-porte-parole du mouvement, Mindie Fournier, le personnel sur place était en faveur de la mise en place des horaires de douze heures, pour permettre une offre de services élargie.

Lors de sa visite, le ministre Dubé avait demandé à tout le monde de mettre de l’eau dans son vin, chose qui manquerait à la direction du CISSS-AT, selon elle.

Elle refuse de baisser les bras et de donner raison au CISSS-AT et entend donc continuer des actions pacifistes en mettant de la pression sur certaines personnes et instances gouvernementales.

Pour ce qui est du CISSS-AT, ils défendent leur position en mentionnant que l’aspect clinique de l’analyse démontre que la proposition d’horaire entraîne un risque élevé de rupture non planifiée advenant une absence de dernière minute.

C’est que la proposition a été analysée sous trois volets soit : la possibilité de maintenir à long terme les horaires, le fonctionnement clinique et sécuritaire de l’initiative et l’adhésion du personnel de soins à la mesure. 

Ainsi deux des trois critères de l’analyse ne seraient pas atteints. 

Loading the player...