1. Home
  2. Nouvelles
  3. Réforme en santé : la décentralisation comme priorité pour la FIQ-SISSAT
Réforme en santé : la décentralisation comme priorité pour la FIQ-SISSAT

Réforme en santé : la décentralisation comme priorité pour la FIQ-SISSAT

0

C’est une cinquantaine de priorités qui ont été mises de l’avant dans le plan de réforme du système de santé.

C’est ce qui a été présenté par le ministre Christian Dubé et qu’il veut accomplir d’ici 2025.

Le ministre de la Santé veut se concentrer sur deux grands objectifs : que les huit millions de Québécois aient accès au meilleur service patient, et que le ministère de la Santé et des Services sociaux devienne un employeur de choix.

Un plan qui a suscité toutes sortes de réactions dans la journée, à commencer par la FIQ-SISSAT qui se questionne non pas sur le plan comme tel, mais sur l’application de ces priorités.

Ce que l’on doit faire en premier, selon le président de la FIQ-SISSAT, Jean-Sébastien Blais, c’est la décentralisation.

Pour être en mesure de livrer cette réforme du système de santé, Christian Dubé affirme qu’un plan de décentralisation sera justement mis sur pied. 

Parmi les priorités annoncées, le gouvernement veut mettre en place un guichet d’accès de première ligne qui va permettre à la population d’avoir accès, par exemple, à des conseils en santé, de prendre un rendez-vous ou encore de faire un renouvellement de prescription.

Une mesure qui est déjà en branle ici, dans la région, selon la FIQ-SISSAT.

On parle également d’un décloisonnement des professions et de faire un virage massif vers les soins à domicile.

Il a été également question du temps supplémentaire obligatoire.

Québec veut à tout prix l’enlever dans les affaires jugées courantes; un sujet qui fait vivement réagir dans la région.

Loading the player...
Loading the player...