1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Recrutement à l’international : 80 nouvelles infirmières prévues
Recrutement à l’international : 80 nouvelles infirmières prévues

Recrutement à l’international : 80 nouvelles infirmières prévues

0
0

Il s’agit d’un nouveau projet issu des ministères de l’Éducation, de la Santé et de l’Immigration, la Francisation et l’Intégration. 

Ensemble, ils ont mené des missions de recrutement au Maroc, en Tunisie, en Algérie, à l’Île Maurice et au Cameroun. 

L’objectif? Attirer 1 000 infirmiers, infirmières pour l’ensemble de la province. 

Ici, dans la région, le CISSS et le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue ont travaillé de concert pour décentraliser la formation que les nouveaux arrivants devront réaliser. 

C’est qu’elle n’était pas offerte dans toutes les MRC auparavant. 

Il leur sera possible de travailler comme préposés aux bénéficiaires durant leur formation de neuf mois, afin de se familiariser avec l’équipe déjà en place.

Comme l’explique Vincent Béland, le chef de service pour l’attraction de la main-d’œuvre au CISSS-AT, les 40 premières infirmières à arriver seront redirigées vers les secteurs plus lourdement touchés par le plan de contingence, c’est le cas de l’Abitibi-Ouest, de la Vallée-de-l’Or et du Témiscamingue.

Mais outre le recrutement, la rétention des nouveaux travailleurs est une part importante de l’attraction de main-d’œuvre. 

Et le CISSS-AT se dit bien conscient de cette réalité. 

En plus d’avoir accès aux primes annoncées par le ministre de la Santé, Christian Dubé au cours des derniers mois, le programme prévoit des allocations pour compenser le prix de leur formation, mais également une partie de leur hébergement et des frais reliés à leur arrivée.

En termes de recrutement, il s’agit de la première initiative d’envergure de ce genre à être réalisée. 

Si l’opération est un succès, le CISSS-AT espère pouvoir mener d’autres missions de recrutement comme celle-ci dans le futur. 

Loading the player...