1. Home
  2. Garderie
  3. Recrutement à l’étranger : 6 familles nouvellement arrivées sans garderie
Recrutement à l’étranger : 6 familles nouvellement arrivées sans garderie

Recrutement à l’étranger : 6 familles nouvellement arrivées sans garderie

0

Carole Makouo est une infirmière arrivée du Cameroun en septembre dernier, avec son mari Alliance Kamta et ses cinq enfants.

Le couple n’a toujours pas trouvé de place en garderie pour leur seul enfant, Allan, âgé de deux ans et demi, qui n’est pas encore à l’école.

En attendant, le père est forcé de travailler la nuit dans un supermarché. 

La famille est arrivée par le biais de la Grande Séduction Abitibi-Ouest, qui a permis de recruter 19 infirmières originaires du Cameroun, de la Tunisie, de l’Algérie et du Maroc.

À ce jour, six familles sont dans la même situation que Alliance Kamta et Carole Makouo.

Au total, huit enfants sont en attente d’une place en service de garde. 

Après sa formation de dix mois, Carole Makouo va œuvrer dans un centre hospitalier d’Abitibi-Ouest. 

D’ailleurs, Alliance Kamta était analyste informatique au Cameroun. Il souhaite aujourd’hui poursuivre dans cette voie professionnelle, en Abitibi-Témiscamingue.

Le comité de la Grande Séduction tente présentement d’instaurer un service de garde éducatif en milieu communautaire de 12 places qui serait situé ici, sur la 5e Avenue à La Sarre.

Des places destinées aux enfants des infirmières qui arrivent tout juste de l’étranger.

Le ministère de la Famille doit rendre une décision si oui ou non le projet peut aller de l’avant au cours des prochaines semaines.

Loading the player...
Loading the player...