1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Plan de contingence : Québec ne recule pas pour l’urgence de Senneterre
Plan de contingence : Québec ne recule pas pour l’urgence de Senneterre

Plan de contingence : Québec ne recule pas pour l’urgence de Senneterre

0
0

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, et la PDG du CISSS-AT, Caroline Roy, ont tenu une mêlée de presse aujourd’hui, à Malartic. 

À trois jours de la fermeture de l’urgence de nuit à Senneterre, le ministre a été clair : elle aura lieu dès lundi.

Par contre, Christian Dubé a indiqué avoir entendu les solutions proposées par le milieu et qu’elles seront étudiées. Il a, entre autres, été question de la gestion locale des horaires.

Il mentionne que ce sont des solutions de type compromis et que tout le monde devait mettre de l’eau dans son vin.

Loading the player...

Durant cette conférence avec les médias, le ministre de la Santé a réitéré sa confiance envers la PDG du CISSS-AT, Caroline Roy.

Elle qui a d’ailleurs indiqué que la réorganisation permettrait de récupérer 100 infirmières sur les 250 postes à combler.

Et déjà, le CISSS est en action pour recruter de la main-d’œuvre à l’international, alors qu’il est en négociations avec 16 personnes provenant de la France, qui pourraient arriver au cours de la prochaine année.

Toujours en lien avec l’urgence de Senneterre, Caroline Roy se dit ouverte à écouter les solutions que les acteurs locaux ont à proposer. 

En terminant, même si le lieu où se déroulait la mêlée de presse a été gardé secret pour le public, quelques manifestants anti-mesures sanitaires ont voulu se faire entendre auprès du ministre de la Santé, à l’extérieur du bâtiment.