1. Home
  2. Nouvelles
  3. Pas assez de résidences pour les étudiants de la région
Pas assez de résidences pour les étudiants de la région

Pas assez de résidences pour les étudiants de la région

0

Les établissements d’enseignements supérieurs n’échappent pas aux impacts de la crise du logement.

L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue a fait un appel aux propriétaires de Rouyn-Noranda et de Val-d’Or. 

Avec 160 places à Rouyn-Noranda, 60 à Val-d’Or et 40 à Amos, les résidences étudiantes ne suffisent plus à accueillir les étudiants qui viendront s’établir en région la session prochaine, explique la directrice du Service des communications et du recrutement de l’UQAT, Stéphanie Duchesne.

Au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, on réussit encore à répondre à la demande, mais il faut faire des pieds et des mains pour parvenir à loger tout le monde.

La situation précaire est suivie de près par la directrice des affaires étudiantes au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Kathleen Slobodian.

Les demandes de résidences au Cégep et à l’UQAT viennent à la fois d’étudiants de la région et d’ailleurs au Québec, mais également de l’international.

Ces nouveaux arrivants qui font face à un défi supplémentaire avec la pénurie de logements.

L’enjeu est prépondérant pour l’organisme la Mosaïque Interculturelle, à Rouyn-Noranda, qui a pour mission d’accueillir et d’intégrer les étudiants étrangers, mentionne sa directrice générale par intérim, Ariane Milot.

D’ailleurs, de nouvelles résidences étudiantes verront bientôt le jour pour le campus universitaire de Val-d’Or.

La construction est en cours, pour ce projet qui avait été annoncé en 2021.

Loading the player...
Loading the player...