1. Home
  2. Nouvelles
  3. Mathieu Lacombe termine sa tournée régionale
Mathieu Lacombe termine sa tournée régionale

Mathieu Lacombe termine sa tournée régionale

0

Mathieu Lacombe a pu prendre le pouls, déjà, de la région, à savoir quels sont les dossiers prioritaires qui en ressortent.

On parle principalement du domaine de la santé, des enjeux de pénurie de main-d’œuvre et du logement, entre autres.

De ce qu’on comprend, c’est que le travail de Mathieu Lacombe va être de concert avec nos trois députés régionaux.

Il a affirmé qu’il va jouer un rôle de soutien et d’appui pour faire avancer les dossiers au Conseil des ministres.

Par contre, Mathieu Lacombe a bien souligné que c’est le député de l’Abitibi-Est, donc Pierre Dufour, qui est responsable de la région pour le gouvernement; on rappelle qu’il est aussi adjoint parlementaire.

Cela veut dire que le travail de Pierre Dufour ne sera pas si différent que lorsqu’il était ministre régional.

Le ministre régional a eu une réunion avec la Chambre de commerce de Val-d’Or, la Corporation de développement industriel et commercial de Val-d’Or, ainsi qu’avec la mairesse, Céline Brindamour.

Ensemble, ils ont exprimé à Mathieu Lacombe leurs préoccupations.

Il a été question de l’itinérance et de la sécurisation de la route 117, entre autres.

Mais ils ont également parlé de la zone d’innovation minière de Val-d’Or qui va permettre d’aider les entreprises d’ici de se développer en termes technologique et technique.

Le commissaire de la Corporation de développement industriel et commercial de Val-d’Or, Jean-Yves Poitras, s’attend à ce que le ministre appuie ce projet.

Du côté du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, la directrice générale, Édith Cloutier, a mentionné à Mathieu Lacombe la demande de subvention qui a été faite au gouvernement québécois.

Une demande d’aide de 10 millions de dollars pour développer l’organisme.

Le ministre régional était également à Amos, ce matin, avec le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue.

Ils ont abordé les projets d’immobilisation de l’urgence, des soins intensifs et du bloc opératoire de l’hôpital d’Amos, entre autres.

Loading the player...
Loading the player...