1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Les tenanciers de bars mitigés face aux assouplissements
Les tenanciers de bars mitigés face aux assouplissements

Les tenanciers de bars mitigés face aux assouplissements

0
0

Les effets de la pandémie se font toujours sentir dans les bars de la région.

Alors que les bars et restaurants pourront, dès aujourd’hui, rester ouverts et vendre de l’alcool jusqu’à trois heures du matin, certains propriétaires, comme celui du Bar l’Alambic, Marc-André Boivin, qui aurait préféré, une fois le passeport vaccinal enregistré et le registre rempli, que le port du masque soit enlevé.

C’est toutefois un semblant de normalité pour ce propriétaire de bar de La Sarre, qui a ouvert son établissement en pleine pandémie.

À Val-d’Or, faute de main-d’œuvre, la microbrasserie Le Prospecteur ne va pas modifier ses heures d’ouverture, selon le copropriétaire, Philippe Lord.

Ils restent encore toutefois quelques mesures sanitaires à respecter.

Les clients ne sont toujours pas autorisés à danser dans les bars. 

Les tenanciers doivent également garder une distance de un mètre entre les tables.

Et à ça s’ajoutent un maximum de dix clients par table ou les occupants d’un maximum de trois résidences ; une règle qui est encore une fois questionnée.

Ce qui fait également réagir les propriétaires, dont Vincent Marcoux, copropriétaire du Bar Chez Frid, ce sont ces salles combles dans différents événements culturels et sportifs.

Avec le temps des Fêtes qui arrive à grands pas, les tenanciers de bar espèrent voir d’autres mesures sanitaires être levées

Loading the player...