1. Home
  2. COVID-19
  3. Le tourisme économique prend un coup dans la région
Le tourisme économique prend un coup dans la région

Le tourisme économique prend un coup dans la région

0

Les mesures restrictives leur font perdre de l’argent.

C’est qu’après avoir essuyé des annulations des partys de Noël, les hôteliers ne peuvent se rabattre sur la location des salles de conférence ou encore des réunions, en raison des mesures sanitaires, comme l’expliquent le directeur général de l’hôtel des Eskers d’Amos, Luc Nolet et celui du complexe hôtelier Atmosphère d’Amos, Jean-Pierre Frigon.

En recevant des clients du secteur minier ou encore du gouvernement, le tourisme économique est essentiel dans la région, selon le directeur du complexe hôtelier Amosphère, à Amos.

Pour la directrice générale du Microtel Inn & Suites de Val-d’Or, Karine Roy, 60 pour cent des salles de réunion de la ville desservent à la communauté crie.

Avec la fermeture des salles, c’est une perte qui n’est pas des moindres.

Pour le directeur général de l’Hôtel des Eskers, il espère que le gouvernement allégera bientôt ces mesures dans la semaine du 7 février pour, au moins, que les rencontres soient autorisées à 50 pour cent de leur capacité, même si le risque d’ouvrir à perte est présent. 

Les hôteliers attendent patiemment les prochaines conférences de presse du gouvernement et se disent prêts pour accueillir les gens d’affaires.