1. Home
  2. Nouvelles
  3. Le conflit de travail s’intensifie entre les CPE et Québec
Le conflit de travail s’intensifie entre les CPE et Québec

Le conflit de travail s’intensifie entre les CPE et Québec

0

Alors que la semaine débute avec des grèves au sein des CPE, des publicités du gouvernement laissent un goût amer.

Sur Twitter, le premier ministre, François Legault, appelle les syndicats à penser aux parents et aux enfants, suivi de la ministre responsable du dossier, Sonia LeBel.

Québec avait fait appel, cet été, à des publicités semblables, alors que les négociations s’éternisaient pour les secteurs de la santé et de l’éducation.

Une façon de faire qui ne plaît pas à tous, surtout pour le président du Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue, Félix-Antoine Lafleur, qui trouve le tout déplorable.

La grève illimitée, elle, se poursuit et prendra de l’ampleur. La FIPEQ-CSQ annonçait en fin de semaine suivre le pas dès ce jeudi.

La Grève illimitée de la FIPEQ affecterait, en Abitibi-Témiscamingue, 350 enfants répartis dans trois CPE et six installations, de même que 80 employés.

Mais c’est la seule façon de faire, selon la présidente du Syndicat des intervenantes en petite enfance de l’Abitibi-Témiscamingue, Geneviève Héroux, puisque les dernières offres sont jugées insuffisantes.

Selon la CSN, dont la grève touche 750 enfants chez nous, les syndicats sont prêts à faire des concessions, mais le gouvernement doit proposer mieux en termes d’équité et de conditions de travail.

À tout ça s’ajoute le CPE aux Jardins de Pierrot de Rouyn-Noranda, affilié au Syndicat des Métallos qui, rappelons-le, est en grève depuis septembre.