1. Home
  2. Nouvelles
  3. Le Comité anishnabe de l’orignal veut prolonger le moratoire
Le Comité anishnabe de l’orignal veut prolonger le moratoire

Le Comité anishnabe de l’orignal veut prolonger le moratoire

0

Deux ans après l’annonce d’un moratoire sur la chasse sportive sur le territoire de la réserve faunique La Vérendrye.

Le Comité anishnabe de l’orignal va déposer, vendredi, le rapport d’une étude qui vise à déterminer les causes du déclin de la population d’orignaux dans la région.

Il va également être question de demander une prolongation du moratoire et un arrêt de l’exploitation forestière. 

Parce que le rapport mentionne que c’est notamment en raison de la chasse sportive et de l’exploitation forestière que le nombre d’orignaux est en baisse.

On se souvient qu’en 2020, les communautés autochtones de la région avaient réalisé un barrage routier pour empêcher les chasseurs de pratiquer leur sport dans la réserve faunique La Vérendrye.

Le Comité demande à ce qu’une approche souveraine soit utilisée et que ce soit les communautés anishnabeg qui soient en charge de la gestion de l’orignal sur le territoire.

Jaimie Vincent de Research for the Front Lines a participé à l’étude et soutient que l’orignal est une ressource importante pour les communautés

C’est donc vendredi, à Montréal, que sera officiellement déposé ce rapport.

Le Comité anishnabe de l’orignal espère que cela va inciter le gouvernement du Québec à pencher en faveur des communautés autochtones de la région.

Loading the player...
Loading the player...