1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. La région connaît son lot de personnes disparues
La région connaît son lot de personnes disparues

La région connaît son lot de personnes disparues

0
0

Des avis de disparitions de jeunes, il en a circulé ces derniers temps; la majorité sont des adolescentes autochtones.

Le centre-ville de Val-d’Or est souvent le dernier endroit où la personne manquant à l’appel a été vue. 

Et d’ailleurs, selon la Sûreté du Québec, l’Abitibi-Témiscamingue est la région la plus touchée en termes de disparition et de fugues…

Entre 2016 et 2019, on compte près de 1000 cas chez les femmes.

Chez les hommes, ce chiffre grimpe à 1 500. 

Alors que les cas de disparitions sont généralement résolus, quatre personnes n’ont toujours pas été localisées à ce jour…

Parmi eux, Sindy Ruperthouse, qui n’a pas été revue depuis 2014. 

Ses parents, Johnny Wylde et Émilie Ruperthouse-Wylde, disent qu’ils n’ont pas de nouvelles de la police chargée de l’enquête.

Le père souhaiterait que les méthodes de recherches des policiers changent.

Et de leur côté, la Sûreté du Québec affirme que dans la majorité des cas médiatisés, ce sont des disparitions à risque.

Loading the player...