1. Home
  2. Élections
  3. provinciales
  4. 2022
  5. La décentralisation au cœur des priorités des préfets de la région
La décentralisation au cœur des priorités des préfets de la région

La décentralisation au cœur des priorités des préfets de la région

0

Les têtes dirigeantes des cinq MRC et territoires de la région dressent le portrait de leurs priorités en marge des élections du 3 octobre prochain.

Et deux exigences sont placées en avant-plan, explique le président de la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue Sébastien D’Astous.

La décentralisation de la fonction publique est un thème omniprésent dans le plan présenté.

Que ce soit, au niveau de l’environnement, de l’éducation ou des logements, la spécificité du territoire fait en sorte que les programmes ne sont pas toujours adaptés pour concrétiser le développement du milieu.

La CPAT demande donc que 5000 postes de fonctionnaire soient redirigés vers les régions.

Il faut le dire, le manque de main-d’œuvre est l’une des problématiques majeures en Abitibi-Témiscamingue. En date d’aujourd’hui, c’est encore 4000 postes qui sont vacants.

Un problème accentué par la pénurie de logements et par le manque de données exhaustives rendues au gouvernement.

Aucune prise de position partisane n’a été évoquée lors des discours.

Toutefois, les différents préfets s’entendent pour dire que peu importe qui sera à la tête du gouvernement, le maximum devra être fait pour assurer la pérennité et le développement de la région.

Pour eux, aucun problème ne se règle en faisant la sourde d’oreille.

Loading the player...
Loading the player...