1. Home
  2. Nouvelles
  3. Fonderie Horne : La santé publique y va de recommandations
Fonderie Horne : La santé publique y va de recommandations

Fonderie Horne : La santé publique y va de recommandations

0

La santé publique demande au ministère de l’Environnement de donner des balises à la Fonderie Horne pour atteindre le 3 nanogrammes d’arsenic par mètre cube. 

C’est du moins ce que révèle le document de 41 pages mis en ligne par la direction de la santé publique de l’Abitibi-Témiscamingue en fin de semaine.

Glencore prévoit atteindre le 15 nanogrammes d’arsenic par mètre cube d’ici 2027. On rappelle que c’est la cible également fixée par Québec. 

Le directeur régional de la santé publique, Stéphane Trépanier, demande également une autorisation ministérielle dynamique qui va permettre de resserrer les exigences dans le temps, selon l’avancée des travaux de l’entreprise. 

Puisque les concentrations de métaux lourds peuvent varier d’un jour à l’autre, le conseiller en santé environnementale, Daniel Proulx, veut le respect des concentrations journalières à toutes les stations actuelles de suivi de qualité de l’air.

La santé publique croit qu’une des mesures phares qui doit être instaurée, c’est un guide de cohabitation. 

Plusieurs acteurs, dont la Ville, la Fonderie Horne, ainsi que les résidents du quartier Notre-Dame pourraient réfléchir à un éventuel élargissement de la zone de transition. 

Loading the player...
Loading the player...