1. Home
  2. Nouvelles
  3. Fonderie Horne : Des citoyens en colère aux consultations publiques
Fonderie Horne : Des citoyens en colère aux consultations publiques

Fonderie Horne : Des citoyens en colère aux consultations publiques

0

Des préoccupations, parfois même de la colère… les citoyens en ont long à dire sur les émissions de métaux lourds de la Fonderie Horne.

Ils se sont adressés à un comité composé de quatre hauts fonctionnaires du ministère de l’Environnement, en charge de rédiger la prochaine autorisation ministérielle de Glencore pour la Fonderie Horne.

Les consultations publiques ont pour but de connaître l’avis de la population sur la cible fixée à Glencore pour 2027, qui est de 15 nanogrammes d’arsenic par mètre cube. 

Une partie de la population de Rouyn-Noranda veut que la Fonderie Horne soit limitée à produire la norme québécoise, soit le 3 nanogrammes, d’ici 5 ans.

On peut dire que la participation est très importante. 

Marc Croteau, sous-ministre à l’Environnement, présent parmi les hauts fonctionnaires sur place, a indiqué que le ministère de l’Environnement a reçu 1 210 formulaires depuis le 6 septembre, en plus de 47 mémoires.

Donc, outre l’atteinte du 15 nanogrammes par mètre cube d’ici 2027, le ministère de l’Environnement s’engage à caractériser les sols du quartier Notre-Dame et à les décontaminer. 

Québec s’engage également à installer des stations de mesure de l’air ambiant sur tout le périmètre  de Rouyn-Noranda.

Les citoyens semblent, encore là, avoir un trop-plein en ce qui a trait aux émanations de la Fonderie Horne.

Les consultations publiques ont lieu jusqu’à vendredi, pour les gens qui souhaitent déposer un formulaire. 

Et ce soir, les consultations publiques en présentiel se poursuivent au Centre de congrès de Rouyn-Noranda à 19 h 30. 

Loading the player...
Loading the player...