1. Home
  2. Faits
  3. divers
  4. Elle dénonce le traitement d’Hydro-Québec aux non-vaccinés
Elle dénonce le traitement d’Hydro-Québec aux non-vaccinés

Elle dénonce le traitement d’Hydro-Québec aux non-vaccinés

0

Brigitte Provencher est sous le choc. Son conjoint, employé d’Hydro-Québec depuis 22 ans, est en congé sans solde depuis le 29 novembre dernier. 

C’est qu’il refuse la vaccination contre la COVID-19 pour des motifs médicaux. 

Hydro-Québec dit encourager la vaccination contre le coronavirus, mais ne l’impose pas. D’ailleurs, 91 pour cent des employés sont vaccinés.

C’est que le transport aérien, régie par le gouvernement fédéral, demande le passeport vaccinal pour embarquer à bord d’un appareil, notamment pour se rendre à la Baie-James, comme l’explique le porte-parole d’Hydro-Québec, Francis Labbé.

Le conjoint de madame Provencher n’est pas le seul dans cette situation. 

Sur 921 employés de la société d’État en Abitibi-Témiscamingue, 400 font du «Fly in, Fly out». 

Et huit d’entre eux ne sont pas vaccinés, selon des données obtenues grâce à loi sur l’accès à l’information.

S’il n’y a pas eu de restructuration entre les employés, par exemple à la centrale de Notre-Dame-du-Nord, c’est pour une raison

L’employé d’Hydro-Québec a tenté d’obtenir une exemption médicale, puisque, selon sa conjointe, il aurait fait une violente réaction au vaccin contre la H1N1 il y a 10 ans. 

De son côté, le CISSS indique que les personnes qui ont des contre-indications reconnues par le Protocole d’immunisation au Québec peuvent bénéficier d’une exemption.