1. Home
  2. Faits
  3. divers
  4. Diocèse d’Amos : 18 présumées victimes inscrites à la demande d’action collective
Diocèse d’Amos : 18 présumées victimes inscrites à la demande d’action collective

Diocèse d’Amos : 18 présumées victimes inscrites à la demande d’action collective

0

Cette demande d’action collective, intentée au nom de présumées victimes d’agressions sexuelles, visait, en premier lieu, cinq anciens prêtres. 

C’est maintenant 11 qui sont visés, dont deux qui seraient toujours en vie, selon l’avocat Justin Wee.

Il s’agit de l’abbé Laval Tremblay et de Marc-Aurèle Guillemette.

Marc-Aurèle Guillemette qui aurait même déjà fait face à la justice en matière criminelle, selon l’avocat.

On s’attend à ce que le nombre de victimes continue d’augmenter.

Une nouvelle personne s’est ajoutée pas plus tard que ce matin

On rappelle que, selon le cabinet d’avocats, le demandeur, âgé de 65 ans, aurait été agressé sexuellement alors qu’il avait entre 7 et 11 ans, par l’abbé Paul-Émile Bilodeau.

Les événements qui se sont produits dans un local adjacent au gymnase de l’école Notre-Dame-de-Fatima, à Val-d’Or, entre les années 1963 et 1967, alors que l’abbé était enseignant.

La firme d’avocats compte réclamer 600 000 dollars par présumée victime inscrite à cette demande d’action collective. 

La prochaine étape, c’est de recevoir l’autorisation d’exercer une action collective.

Cela va leur permettre de déposer la procédure officielle.

Mais, selon le cabinet d’avocats, cela pourrait prendre plusieurs mois.