1. Home
  2. Faits
  3. divers
  4. Des températures difficiles pour les voitures
Des températures difficiles pour les voitures

Des températures difficiles pour les voitures

0

Depuis quatre heures ce matin, les entreprises de remorquage de la région travaillent d’arrache-pied.

Avec des températures allant jusqu’à -42 dans la nuit de lundi à mardi en Abitibi-Témiscamingue, difficile pour plusieurs citoyens de démarrer leur voiture, tellement que, selon le copropriétaire de Remorquage Abitibi, René Bisson, il y avait parfois une attente allant jusqu’à une heure et demie.

Malgré la visite de remorqueurs, il est même parfois impossible de faire redémarrer les véhicules avec ces températures glaciales.

Chez Remorquage Belzil, plus d’une douzaine de véhicules sont sur la route pour tenter d’aider la population à Amos, Val-d’Or et Rouyn-Noranda. C’est le cas de Serge Belzile qui est parti d’Amos pour prêter main-forte à l’équipe de Val-d’Or.

Vers 14 h 30, plus de 5 000 appels avaient déjà été logés dans la province à CAA-Québec pour du survoltage.

Pour éviter une telle situation, la porte-parole de CAA-Québec, Andrée-Ann Déry, conseille, à ceux qui le peuvent, de brancher leur véhicule, de conserver le réservoir d’essence au moins au quart et d’avoir une pleine charge pour les véhicules électriques.