1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Des primes qui continuent de faire réagir
Des primes qui continuent de faire réagir

Des primes qui continuent de faire réagir

0
0

Le président de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, Jean-Sébastien Blais, martèle que les primes en santé sont trop restrictives.

Plusieurs histoires nous ont envoyés.

Entre autres, une infirmière, qui a plus de 20 d’expérience dans le métier, explique que malgré les heures supplémentaires accumulées, elle ne peut travailler à temps complet.

Comme plusieurs personnes dans la région, son conjoint travaille à l’extérieur en alternance aux 2-3 semaines. Il devient difficile, à ce moment, de gérer la vie familiale.

À la FIQ-SISSAT, on nous dit que des histoires comme celles-ci ne sont pas rares.

Sur les réseaux sociaux, des membres de la FIQ-SISSAT ont partagé une fiche mise en place par le syndicat, qui présente les restrictions liées à la prime de 18 000 dollars. 

De son côté, le ministre de la Santé, Christian Dubé, affirme par communiqué que:

«La seule circonstance où il y aura une perte d’admissibilité à ces montants, qui entraînera une demande de remboursement, est en cas de congé sans solde.»

La PDG du CISSS-AT, Caroline Roy, mentionne que les primes proposées ont permis l’embauche d’une première infirmière.

Loading the player...