1. Accueil
  2. COVID-19
  3. Cinquième vague : comment gérer les isolements en centre d’hébergement?
Cinquième vague : comment gérer les isolements en centre d’hébergement?

Cinquième vague : comment gérer les isolements en centre d’hébergement?

0
0

La Maison du Compagnon de La Sarre a dû s’adapter pour isoler une personne si jamais elle contracte la COVID-19 ou si elle a des symptômes.

L’organisme a une capacité de huit places, dont deux qui serviraient à l’isolement dans une “zone tampon”, qui est l’endroit utilisé généralement par les femmes itinérantes, mentionne une intervenante de l’établissement, Marie-Ève Bélanger Monast.

Pour le moment, aucun client n’est encore passé par cette zone dans ce cadre.

Néanmoins, elle a déjà été utilisée lorsqu’une personne est venue d’une autre région, pour un isolement de sept jours.

Même son de cloche à La Piaule de Val-d’Or, qui suit également le protocole.

L’organisme a réduit de moitié sa capacité d’accueil qui peut aller jusqu’à 80 personnes en temps normal.

Le président, Stéphane Grenier, affirme que le centre est proactif pour éviter la propagation du virus, comme c’est le cas avec la mise en place de la campagne de vaccination pour les itinérants, alors que la population itinérante de Val-d’Or est quand même bien vaccinée, certains sont même rendus à la troisième dose.

En collaboration avec le CISSS-AT et le Centre d’amitié autochtone, La Piaule organise une campagne de vaccination le 13 et 18 janvier prochain.

Loading the player...