Craintes et déception chez les familles d'accueil

2020-05-28 - ​En fait, les familles d'accueil jeunesse de la région se sentent abandonnées par le CISSS régional et le gouvernement provincial.

La situation est telle que les relations sont tendues et difficiles avec les instances gouvernementales.

C’est que, entre autres, les enfants qu'elles accueillent peuvent retourner dans leur famille biologique et revenir dans les familles d'accueil, sans que celles-ci ne puissent avoir aucune information sur le type de conditions sanitaires dans lesquelles ils se sont retrouvés avant leur retour, ce qui occasionne beaucoup de craintes, sur le plan de la santé.

Certaines ont même l'impression de vivre des injustices, par rapport aux autres citoyens de la province.

Vincent Tremblay est allé à la rencontre de madame Lucille Rouillard, présidente du Syndicat des intervenantes en milieu résidentiel à l'enfance et de madame Chantal Langlois, famille d'accueil à Val-d'Or, pour recueillir leurs commentaires.

Il a, de même, discuté avec madame Katia Châteauvert, porte-parole du CISSS-AT.