Immobilier : un marché favorable aux vendeurs

2021-04-06 - Selon la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue, le marché immobilier favorise clairement les vendeurs actuellement.

Étant donné la rareté des maisons à vendre, on observe notamment une hausse des prix médians qui ont augmenté de 21 % pour les trois premiers mois de l'année 2021, indique Robert Brière, directeur de la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue.

Parallèlement, on constate une diminution des maisons offertes sur le marché. En 2021, ce sont 354 maisons qui ont été inscrites pour la vente, alors qu'à pareille date, l'année dernière, on en comptait 386.

Dans cette situation, explique Robert Brière, certains vendeurs ont tendance à demander un prix plus élevé pour leur maison, ce qui fait en sorte qu'il faut, en moyenne, 110 jours avant de conclure une vente.

D'après Jean Limoges, courtier immobilier agréé et président de Royal LePage Limoges, cette rareté fait aussi en sorte qu'on est incapable de maintenir un inventaire de maisons pour d'éventuels acheteurs, contrairement aux années antérieures.

Par ailleurs, il faut aussi mentionner que les taux d'intérêt des prêts hypothécaires varient énormément, selon l'évolution de la crise sanitaire. Cependant, ils ont atteint des niveaux très bas, bien qu'ils ont remonté plus que prévu, il y a près d'un mois, mentionne Annie Laframboise, courtière hypothécaire pour Multi-Prêts.

Bien qu'il y ait moins de maisons à vendre sur le marché cette année, la Chambre immobilière régionale s'attend cependant à voir le nombre d'inscriptions immobilières augmenter en avril et en mai, puisque c’est le meilleur moment de l’année pour vendre.