Électrification des transports : des difficultés à prévoir

2020-11-17 - Les industries, qui devront faire la transition énergétique envisagent, en effet, des problématiques en regard des tarifs et des distances.

C'est que tous les modes de transport, que ce soit les trains, les autobus urbains ou scolaires, les taxis et les camions devront éventuellement fonctionner à l'électricité.

Selon Gilles Pomerleau, PDG de Transport scolaire Rouyn-Noranda, qui possède un autobus électrique, il faut au moins sept ans avant de voir les avantages économiques de ce passage de l'essence à l'électricité. Par contre, il indique que les tarifs peuvent tripler, lorsqu'on atteint un certain niveau de consommation, avec l'ajout de véhicules.

De son côté, tout comme Pierre Corbeil, le maire de Val-d'Or, Johanne Valence, la responsable de la sécurité et de la conformité chez Martin Roy Transport, doute que, pour l'instant, la transition soit viable, pour ce qui est notamment des transports sur de longues distances.

Rappelons que selon le plan vert présenté par le gouvernement, c’est en 2035 que la vente de véhicules neufs à essence sera interdite dans la province.