Moins d'antipsychotiques pour les aînés dans les CHSLD

Les résultats du projet pilote Opus-AP au CHSLD de Macamic ayant été concluants, le CISSS-AT étend celui-ci à tout ses centres d'hébergement

Le projet Opus-AP vise à diminuer l'utilisation d'antipsychotiques chez les aînés, en priorisant des interventions plus humaines, collaboratives et personnalisées. Sur 43 résidents admissibles à celui-ci, dans la région, 18 y ont adhéré et la presque totalité d'entre eux a réduit ou même cessé la prise de médicaments.

Le CISSS-AT rapporte que les troubles comportementaux de ses résidents, atteints de troubles neurocognitifs, n'ont pas augmenté, malgré la diminution de la médication.