Pour que s'épanouisse à nouveau l'anicinabe

Les Anishnabe sont fort actifs, depuis que L’UNESCO a décrété 2019, comme étant l'Année des langues autochtones.

Dans l’urgence d'agir pour assurer la protection de leur dialecte et de leur culture, ils se sont donc rassemblés sous le projet Minwashin, pendant deux jours, pour élaborer des solutions.

Yvon Moreau est allé discuter avec eux.


Pour les gens de la génération montante et quelques-uns plus âgés, il est important de garder l'anicinabe vivant. D'ailleurs, dans plusieurs écoles dans la région, au primaire et au secondaire, on apprend l'anicinabe.