Bois d'oeuvre : l'industrie forestière tient le coup

Pendant que l'industrie minière régionale profite des prix records de l'or, la foresterie se bat depuis des années pour demeurer viable.

Elle est notamment confrontée à une crise du bois d’œuvre avec les Américains, qui n’en finit pas. Il y a dix ans, le bois se vendait autour de 250 $ du mille pieds et, il y a trois ans, il s'écoulait à 750 $. Aujourd’hui, à 500 $, sa production permet à l’industrie de rester à niveau.

Yvon Moreau traite des solutions envisageables pour donner un second souffle à l'industrie forestière dans la région.