Arsenic dans le quartier Notre-Dame : les citoyens exigent plus de solutions

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue a soulevé le problème à l'Assemblée nationale, ce matin.

Par contre, à la lumière de ses propos, le ministre de l'Environnement semble faire confiance à la minière Glencore, propriétaire de la Fonderie.

Rappelons que cette dernière peut émettre, chaque année, en moyenne, 33 fois plus d’arsenic dans l’air ambiant que ce qu'autorisent les normes. Glencore n'y est, en effet, pas assujettie, en raison d'un droit acquis. La compagnie est simplement tenue de réduire graduellement ses rejets.

Les explications de Katherine Vandal.