Pas de prison ferme pour René Bellemare

​L'ex-entraîneur d'haltérophilie, René Bellemarre, écope d'une peine de 30 jours à purger dans la collectivité et d'une probation de 2 ans.

Il avait été reconnu coupable, en janvier 2018, de deux chefs d'accusation d'attouchements sexuels sur une personne mineure.

Sa sentence a été rendue ce matin, au palais de justice de La Sarre.

René Bellemarre devra aussi faire 125 heures de travaux communautaires et se plier à un couvre-feu pendant les trente premiers jours.

Il sera également inscrit à vie, au Registre national des délinquants sexuels.