Multitude de campagnes promotionnelles pour attirer la main-d'œuvre

2021-06-18 - Les campagnes d’attractivité s’accumulent depuis un an : Gâtée par la nature, Douce Rebelle, Témiscamingue : Là où on vit…

Ces campagnes promotionnelles s'inscrivent dans une stratégie de marketing territorial pour susciter la fierté des citoyens et séduire les gens d'ailleurs.

Mais alors que ces vidéos voient de plus en plus le jour, elles demeurent dispendieuses et sont financées, en majorité, avec les fonds publics.

À titre d'exemple, la campagne Douce Rebelle a coûté 140 mille dollars à la Ville de Rouyn-Noranda.

Toutefois, alors que les différentes régions du Québec s'arrachent la main-d'œuvre, cet investissement devient nécessaire selon le conseiller aux communications et aux relations médias de l'Union des municipalités du Québec, Patrick Lemieux.

Malgré tout, les campagnes de promotion territoriale doivent rester authentiques, mentionne Staifany Gonthier, l'associée et responsable marketing de Feu Follet.