Manque d'hébergement pour les femmes violentées

Les femmes victimes de violence conjugale manquent de logement dans la région.

Cette absence de ressource d’hébergement pourrait être un obstacle à leur sécurité. Une situation que dénonce la Table de concertation contre la violence conjugale et les agressions à caractères sexuels d’Abitibi-Ouest.

L'organisme souhaite sensibiliser les élus des divers paliers de gouvernement. Selon la table de concertation, le nombre de places d’hébergement est insuffisant pour les femmes victimes de violence en Abitibi-Ouest.