Les hôteliers redoutent la 2e vague

2020-10-09 - C'est que l'Association hôtelière de l'Abitibi-Témiscamingue prévoit une rechute d'entre 5 à 10 % de leurs taux d'occupation.

Or, cette baisse de clientèle place actuellement plusieurs hôtels sur la corde raide, au plan financier.

Bien qu'aucun établissement hôtelier n'ait dû fermer ses portes, jusqu'ici, cette situation préoccupe le vice-président de l'Association, Jean-Pier Frigon. Celui-ci se réjouit cependant de l'aide gouvernementale, qui subventionne une grande partie de la masse salariale, permettant aux entreprises de conserver le lien d'emploi avec leurs employés.

Du côté de l'hébergement en chalet, la pandémie a plutôt provoqué une forte hausse d'achalandage, notamment dans les parcs nationaux de la région, qui eux, selon Ambroise Licke, directeur des parcs d'Opémican et d'Aiguebelle, ont connu un été record, sur le plan des taux d'occupation.

D'ailleurs, Tourisme Abitibi-Témiscamingue est à préparer un bilan des impacts de la pandémie sur le tourisme régional, pour la semaine prochaine.