Les populations d'orignaux stables

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs révèle que les populations d'orignaux sont stables au Québec​, selon les données de 2018.

En Abitibi-Témiscamingue, 1 250 mâles ont été tués cette année. Or, la récolte des mâles adultes est le meilleur indicateur de la tendance des populations.

Rappelons qu'il s'agissait d'une année «restrictive», c'est-à-dire qu'il était interdit d'abattre des femelles.

Le bilan de cette année marque une légère baisse par rapport à l'an dernier, une baisse qui s'explique par la mauvaise température qu'on a connue pendant une partie de la saison de la chasse.

Au Québec, ce sont 14 329 mâles qui ont été récoltés et qui confirment la bonne santé des population d'orignaux. C'est la Mauricie, les zones 14 et 26, qui s'est démarquée davantage par l'augmentation de la récolte.