Kamy Lafrenière envoyé à Pinel : un soulagement pour sa famille

2021-03-04 - C'est ce qui a été décidé pour l'homme originaire de La Reine, trois ans après qu'il ait assassiné Joey Morin.

Kamy Lafrenière, qui avait été arrêté à Rouyn-Noranda, en mai 2018, soit un mois après avoir tué Joey Morin, dans un appartement de Gatineau, avait été reconnu coupable, mais tenu non criminellement responsable, du meurtre de son ami de coeur.

Comme la juge Mandeville considère que l’accusé pourrait de nouveau user de violence, de façon à mettre en danger la vie ou la sécurité d’une autre personne, celui-ci n'est pas admissible à une libération conditionnelle, soit jusqu'à ce qu'un tribunal révoque cette décision.

La famille de Kamy Lafrenière se dit soulagée que celui-ci soit transféré, pour les prochaines années, à l'Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel, où il pourra recevoir les soins appropriés à son état.

Par contre, le père de l'accusé, Hugues Lafrenière, déplore qu'il n'ait pas été soigné avant qu'il ne commette l'irréparable, lui qui, pendant de nombreuses années, a cherché de l'aide pour son fils qui souffre de schizophrénie.

Rémi St-Amand s'est entretenu avec lui de la décision qui a été rendue par la Cour supérieure, ainsi qu'avec la docteure France Proulx, psychiatre spécialisée en psychiatrie légale à l'Institut Philippe-Pinel.