Fermeture d'une vingtaine de garderies en milieu familial

2021-01-22 - Ces fermetures récentes n'étonnent pas Nathalie Baril, la présidente de l'Alliance des intervenantes en milieu familial de la région.

Selon Mme Baril, qui estime que la profession d'éducatrice n'est pas suffisamment valorisée, le problème ne date pas d'hier. Depuis 2015, on compte 185 garderies en moins en Abitibi-Témiscamingue, ce qui équivaut à plus de mille places qui ne sont plus accessibles pour des enfants d'ici, puisque personne ne les réclame.

Juste depuis le début de la pandémie, avec toutes les mesures qui ont été ajoutées par le gouvernement, c'est une vingtaine d'intervenantes de la région qui ont décidé de fermer complètement les portes de leur service de garde en milieu familial. C'est donc environ 120 places qu'a perdues la région, durant cette période.

Marie-Hélène Daigneault s'est entretenue avec Diane Vigneault de Val-d'Or, qui, après 27 ans, a fermé sa garderie en août dernier, question de savoir ce qui l’a motivée à prendre cette décision.