Les horaires de faction dénoncés par les paramédics

Bien qu'aboli en 2018, à Rouyn-Noranda et à Val-d’Or, ce type d'horaire est encore appliqué dans d'autres secteurs de la région.

La situation est d'autant plus incompréhensible, selon les paramédics, que Malartic et Amos remplissent les conditions permettant d'adopter une formule différente.

Ils ont d'ailleurs fait valoir leurs revendications au premier ministre, François Legault, hier, à Val-d’Or.

Les détails avec Noémie Rondeau.