157 millions pour l'autonomie alimentaire

2020-11-19 - Cet investissement de Québec devrait notamment permettre de créer 3 800 emplois dans les secteurs de la production et de la transformation.

L'objectif du gouvernement est d'augmenter l’offre de produits d’ici, de promouvoir l’achat local et d'améliorer le lien de confiance, entre les producteurs et les consommateurs.

Une annonce bien accueillie par l'Union des producteurs agricoles Abitibi-Témiscamingue, selon le président de l'organisme Pascal Rheault, qui y voit, entre autres, la possibilité de développer de nouveaux créneaux dans la région. Par ailleurs, d'après lui, l'éventualité d'augmenter la transformation alimentaire sur le territoire serait bénéfique pour l'économie régionale.

Spécifions que des 157 millions promis par Québec, plus de 93 millions de dollars seront investis sur deux ans, pour soutenir la croissance de l'offre et accroître la productivité, grâce à l’acquisition de nouvelles technologies, alors qu'environ 24 millions serviront à stimuler la demande pour les produits alimentaires et 15 millions pour intensifier les campagnes publicitaires.

Selon le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, André Lamontagne, le secteur bioalimentaire est au cœur des priorités du Québec, pour relancer l'économie des régions.