Émissions d'arsenic : un appel au gouvernement

2020-10-22 - Le président de la CCIRN croit que Québec devra intervenir financièrement, pour accélérer la réduction des émissions de la Fonderie Horne.

Selon David Lecours, on estime, à la Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN) que le gouvernement du Québec a un rôle à jouer, dans la recherche de solutions à cet effet.

Pour ce qui concerne la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, le gouvernement a fait preuve de laxisme dans ce dossier, mais, selon elle, la Fonderie Horne ne semble pas nécessiter de soutien financier de la part de Québec.

Elle pense également qu'il est trop tôt pour se prononcer sur les mesures mises en place par la compagnie, bien qu'elle salut les actions réalisées par celle-ci, dans l'optique de réduire son taux d'émissions d'arsenic dans l'atmosphère.

Enfin, du côté de Rouyn-Noranda, la mairesse, Diane Dallaire, indique que la Ville analyse présentement le rôle qu'elle pourrait jouer sur le plan du reverdissement envisagé par la Fonderie, dans le secteur du quartier Notre-Dame.