1. Home
  2. Nouvelles
  3. 89 entreprises peuvent polluer davantage au Québec
89 entreprises peuvent polluer davantage au Québec

89 entreprises peuvent polluer davantage au Québec

0

Selon un document obtenu par TVA Nouvelles, 89 entreprises peuvent produire plus d’émissions que ce que permettent les lois en vigueur. 

Sur ce nombre, près de 20 entreprises se situent en Abitibi-Témiscamingue et au Nord-du-Québec. 

En Abitibi-Témiscamingue, on parle de la Mine Canadian Malartic, la Mine Doyon, à Preissac, la Mine Laronde et, bien sûr, la Fonderie Horne. 

Dans le Nord-du-Québec, la Mine Casa Bérardi et la Mine Raglan sont d’autres exemples d’entreprises qui ont la permission de produire davantage d’émissions. 

Sur cette liste, on retrouve des entreprises québécoises que l’on connaît, comme l’usine de pâtes et papiers Cascades, ainsi que les différentes usines d’aluminium Rio Tinto Alcan. 

Le porte-parole du Regroupement Vigilances Mines, Marc Nantel, s’inquiète de la nature des autorisations ministérielles.

Le ministre de l’Environnement s’engage d’ailleurs à publier les normes auxquelles doivent se conformer chacune des installations visées. 

D’ailleurs, c’est demain que Glencore va dévoiler son plan d’action, avec la Fonderie Horne.

L’entreprise convoque les médias à une importante annonce, à 10 heures, où des détails vont être dévoilés. 

La semaine dernière, Glencore disait travailler sur un plan majeur de modernisation de ses installations.  

En début de semaine, la direction de la Fonderie Horne expliquait tout faire pour diminuer ses émissions atmosphériques à Rouyn-Noranda. 

On rappelle que le ministre de l’Environnement, en visite à Rouyn-Noranda lundi, a dévoilé la norme à atteindre d’ici cinq ans, soit 15 nanogrammes d’arsenic par mètre cube. 

Pour sa part, le ministre régional et ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, semble confiant par rapport à cette conférence de presse, lorsqu’il a été interviewé devant l’Assemblée nationale ce matin.

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, parle ensuite des consultations publiques qui auront lieu à Rouyn-Noranda, en vue du renouvellement de l’autorisation ministérielle. 

On devrait avoir plus de réponses demain, alors que les yeux seront rivés sur Rouyn-Noranda, avec le dévoilement de ce plan très attendu.

Loading the player...
Loading the player...