Hugo Pelletier coupable de voies de fait

Hugo Pelletier, propriétaire d'une entreprise d'entretien ménager, plaide coupable à une accusation de voies de fait sur une ex-employée.

L'affaire remonte au 19 janvier 2014, alors que la victime travaillait pour l'accusé. Celui-ci serait allé la rencontrer dans un placard à balais pour l'agripper. Il a procédé à des attouchements et l'aurait relâchée lorsqu'elle a repoussé ses avances.

M. Pelletier était également accusé d'agression sexuelle, mais l'accusation est tombée après des négociations entre les avocats des deux parties.

Il a donc été condamné à 90 jours d'emprisonnement les fins de semaine, en plus d'autres conditions. En rendant sa sentence, le juge Jean-Pierre Gervais a mentionné que l'affaire laisserait des traces dans la vie de la jeune femme, des traces qui la suivront toute sa vie.