Du nouveau pour Fromage au village

L’entreprise Le fromage au village de Lorrainville apprivoise depuis huit mois ses nouvelles installations.

Le manque d’espace était devenu un frein pour l’entreprise fromagère. L’investissement de 1,5 M$ a permis d’augmenter la superficie de production de 40 %.

Les deux salles de production rendent l'entreprise fondée en 1996 beaucoup plus efficace. Cinq nouveaux employés ont été engagés, ce qui porte le nombre à 18. Que ce soit du fromage en grains frais ou l’un des 20 autres produits, tout commence à 5 h du matin.

" On met une belle petite enzyme naturelle qui s'appelle la prézure et qui va rendre notre lait comme un beau bloc de jello en l'espace de 25 minutes. Ce bloc de jello-là, on va le couper avec des harpes, harpes horizontales et verticales. Ça va nous donner un beau petit cube qu'on appelle caillé, mais c'est une opération fromagère. Ce petit cube, on va le brasser et le chauffer légèrement. Il va donc se raffermir et à partir de ce momet, les petits cubes de caillé, on va travailler à ce que ce soit une belle pâte. Ensuite, cette pâte, on va la passer dans un moulin à fromage. L'opération suivante, c'est le solage. " - Hélène Lessard, copropriétaire, Fromage au village

L’espace pour l’affinage et le vieillissement des fromages permet une plus grande production. Par semaine, c’est 1 500 kilos de fromages qui sont produits.

" On s'enligne vers 1,7 millions, à peu près, les ventes cette année. On est en croissance à peu près de 25 % depuis les dernières années. Cette année, c'est peut-être un 17, 18, mais c'est sûr qu'on a connu un automne un peu difficile avec nos problèmes avec nos équipements, mais on vise des croissances dans cet ordre-là. " - Christian Barrette, secrétaire et co-fondateur, Fromage au village

Les rendements plus efficaces sont entre autres dus au nouveau pasteurisateur pour le lait, qui permet à l’entreprise d’économiser du temps et 25 % d’énergie.

" C'est un chaudron, donc tu envoies l'eau chaude dans les parois, tu envoies... On envoyait l'eau froide dans les parois. Ça fait que 2 500 litres, là, ça nous prenait trois heures de chauffage... C'est pas efficace de l'eau chaude dans les parois, avec trois heures de chauffage. Puis là, ça ça fait 2 500 litres à l'heure, chauffés, maintenus, refroidis. " - Hélène Lessard

De par sa nouvelle position, le kiosque de vente permet maintenant à la fromagerie d'être plus visible. 

" Les ventes ont augmenté beaucoup. Là, je dirais qu'on est plus vus. Pour te donner un exemple, notre mois de mars, on a fait quatre fois nos ventes de l'année passée à l'ancienne fromagerie. Ça fait que là, on est conscient que le kiosque est devenu un très bon client. " - Christian Barrette

Pour découvrir les dessous de l’entreprise, une journée porte ouverte est organisée demain, samedi 14 avril.