Charlie, en attente d'un coeur

La mère de la petite Charlie, deux ans, qui souffre d'une grave malformation cardiaque, appelle à l'aide sur les réseaux sociaux.

Enya Sérandour-Barrette, de Val-d'Or, souligne l'importance de signer la carte de don d'organes.

Dans une vidéo partagée plus de 300 fois sur sa page Facebook, elle explique que sa fille est compatible avec seulement 10 % de la population. Elle est aussi du groupe sanguin O+, et n'a donc accès qu'à 40 % des donneurs compatibles.

Une levée de fonds est en ligne sur Gofundme afin de venir en aide aux parents pour qu'ils puissent rester avec Charlie au Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine.

Plus de 21 000 $ ont été amassés sur un objectif de 30 000 $.